Comment procéder à l’imperméabilisation de terrasse ?

70
Partager :

La terrasse est exposée aux aléas de la météo. Avec la pluie, le vent ou la grêle, cet espace peut rapidement avoir des traces de détérioration dues à l’humidité. Pour éviter de tels désagréments, l’imperméabilisation du revêtement s’avère nécessaire. Cette mesure permet également de protéger la terrasse des éventuelles traces mais aussi de l’embellir. Pour mieux traiter la terrasse, il est important d’opter pour le bon produit, pour supports en bois, en bétons ou en terre-cuite.

Lire également : Location : qui prend en charge la recherche de fuite ?

Quels sont les précautions préalables à prendre sur le support ?

Pour éviter que d’autres problèmes n’apparaissent, un contrôle préalable de l’état de la terrasse est indispensable. Selon le cas, il arrive que de la mousse ou du lichen ait apparu sur une zone de l’espace. Il est nécessaire de les éliminer d’abord, en utilisant un anti-mousse qu’il faudra bien rincer ensuite. En cas de marque de rouilles, un nettoyant de trace d’eau ferrugineuse peut s’avérer très efficace.

Toujours avant de passer à l’application d’un produit imperméabilisant, il est également nécessaire de colmater les éventuelles brèches qui se sont creusées sur la terrasse. Si cette précaution est indispensable, c’est qu’il faut que le support soit complètement sec et totalement sain. Enfin, les environs, soit les zones qui ne devront pas être pulvérisées, doivent être protégés. Il s’agit entre autres des fenêtres, de la végétation ou encore des boiseries. A noter que tout ce qui entoure la terrasse est susceptible d’être atteint par la pulvérisation.

Lire également : Les méthodes pour bien isoler sa maison

Appliquer un produit imperméabilisant

Le produit à utiliser dépend du matériau utilisé pour la terrasse. Quel que soit le matériau utilisé, une large gamme de produits est disponible sur le site www.guardindustrie.com. Par exemple, si la terrasse est constituée de boiserie, l’idéal est d’opter pour un hydrofuge spécial bois.

Quant à l’outillage, plusieurs possibilités peuvent être envisagées :

  • Le pulvérisateur permet de couvrir une grande surface ;
  • Le rouleau ou le pinceau sont recommandés pour des surfaces plus petites et pour les travaux de précision ;
  • Des gants pour se protéger les mains des éventuels effets secondaires du produit.

Lors de l’application, il est indispensable de garder une certaine distance de pulvérisation, soit encore 50 cm. Cette étape doit se faire en deux ou trois couches pour que le produit soit efficace. Par ailleurs, il n’est pas nécessaire d’attendre que les précédentes couches se sèchent. Toutefois, il n’est pas conseillé de saturer le support. Dans la pratique, il est conseillé d’appliquer le produit par bande d’un mètre de large, tout en les croisant les unes sur les autres. Une fois le gros du travail effectué, il convient de se munir du pinceau ou du rouleau pour traiter les zones inaccessibles du pulvérisateur.

Une fois l’application terminée, il convient de vérifier si l’eau pénètre ou stagne. Pour une tenue imperméable sur le long terme, il est nécessaire de recommencer l’opération tous les 2 ans.

Partager :