Comment calculer le rachat d’une rente accident de travail ?

21
Partager :

Après une AT (accident du travail) ou une maladie professionnelle (PM), la victime devient :

  • Une conséquence de
  • la douleur
  • Une

  • diminution permanente de ces capacités mentales et/ou physiques

Les compagnies d’assurance maladie : CPAM (Caisse d’assurance maladie primaire), MSA (MSA), etc., établissent un taux d’invalidité permanente ( IPP ) que la victime peut recevoir sous la forme d’une allocation de capital ou d’une rente viagère. ( Selon que le taux est inférieur ou supérieur à 10 %)

Lire également : Quelles taxes pour une construction neuve ?

Jeu IPP :

Cela sera évalué en fonction des éléments suivants :

A découvrir également : Quelles taxes pour une construction neuve ?

  • État général
  • Type d’incapacité
  • Capacités physiques ou mentales
  • Âge
  • Compétences et qualifications professionnelles

L’ avis du conseiller médical de l’organisation est demandé, et si la victime est susceptible d’être inapte, peut-être par le médecin traitant.

C’ est souvent un spécialiste nommé par l’organisme qui évalue ce taux lors de la consolidation.

Si le médecin désigné n’est pas en mesure d’évaluer ou d’indiquer un niveau d’IPP (la pathologie étant complexe), une deuxième connaissance du spécialiste peut être requise pour ces évaluations.

L’ employeur et l’assuré seront informés par notification de la décision que tous les deux, peut être atteint dans les 2 mois par contester un appel devant le Tribunal de la dissolution pour personnes handicapées ( ICT ).

Montant IPP :

Si le taux est < à 10%

La déduction pour capital versée une fois

Montant de l’indemnité

Si le taux est égal ou > 10%

La victime a une pension viagère à vie.

Montant de la pension

Le calcul est effectué sur le salaire annuel (correspondant aux 12 mois précédant le statu quo) multiplié par le taux de RPA.

Montant maximal et minimum pour le calcul de la pension :

  • Mini : 18 631,28€
  • Maxi : 149 050,38€

Salaires pris en compte :

S’ il est supérieur au salaire minimum pour les pensions (18 631,28€ ) :

  • Jusqu’ à 2 fois le salaire minimum pour les pensions (37 262,57€ ) : il est pleinement pris en compte.
  • le

  • 2- à 8 fois le salaire minimum pour les pensions : la fraction, qui est plus du double du salaire minimum, est comptée pour 1/3.
  • Plus de 8 fois le salaire minimum pour les pensions : la fraction n’est pas prise en compte.

TABLEAU

Si le salaire est supérieur au salaire minimum pour les pensions (18 631,28€)

Exemple : si le salaire =50 000 €/an

  • Tous jusqu’à 37,262,57€
  • Le 1/3 du reste : 1/3 (50.000 — 37,262) = 1/3 de 12,738 = 4.246€

Soit au total:37 262 4 246 =41 508€

Montant de la rente

Si le taux est inférieur à 50%, auf divise le salaire annuel Par 2

Beispiel: Taux de 40%

La rente est = 20% du salaire annuel

Avec un Minimum de:

18 631,28 x 20% = 3 726,25€ /Jahr (auch wenn das Jahresgehalt weniger als 18.631,28€ est)

Si le taux est supérieur à 50%, la pension est égale au salaire annuel divisé par 2, jusqu’à 50% et multiplie par 1,5 la partie au-dessus de 50%, alors la somme des deux est faite.

Exemple : taux IPP = 80%

Le taux pris en compte pour le calcul est : (50:2) (30*1,5) = 70%

La pension est donc de 70 % du salaire annuel

Note :

  • Si le taux de l’IPP est compris entre 10 et 50 %, le paiement est effectué sur une base trimestrielle.
  • S’ ils sont supérieurs ou égaux à 50%, le paiement est effectué tous les mois.
  • Ces paiements sont effectués jusqu’au décès de la victime.

Les montants payés sont exonérés de la CSG et du CRDS et ne sont pas inclus dans le calcul de l’impôt sur le revenu.

Le versement de cette pension peut être combiné à celui d’une pension d’invalidité.

Si votre taux d’invalidité permanente est de 66,66 % ou plus  : vous et vos bénéficiaires potentiels bénéficiez d’une exonération des frais d’utilisation (couverture de 100 % pour tous les traitements et traitements, à l’exception des médicaments, qui sont remboursés avec 30 % et 15 % de médicaments remboursés).

Personne ayant besoin d’un tiers :

Si l’ensemble PPI est d’au moins 80% et nécessite l’aide d’un tiers pour accomplir des actes ordinaires sur la vie, cela donne droit à la prestation supplémentaire réglementaire (PCRTP) de la tiercepersonne, qui remplace la prestation supplémentaire (PSG) de la tiercepersonne), qui peut être conservée si acquis.

La personne peut bénéficier d’une carte handicapé, désormais des inclusions de mobilité.

Remboursement d’une partie de la pension

Avant le1er janvier

Il a été possible de demander une partie de la pension sous la forme est alloué par capital. 2020

  • Le remboursement ne doit pas dépasser 1/4 du capital correspondant à la pension allouée à concurrence de 50 %.
  • La part de la pension, qui correspond à la part du taux supérieur à 50 %, ne peut être rachetée.

La conversion de la pension en capital ou en pension réversible est irréversible.

Depuis le 1er janvier 2020, la « loi de financement de la sécurité sociale 2020 » ne permettra plus le rachat d’une partie de la pension.

Il est toujours Une partie peut être utilisée pour fournir au conjoint un obityardor réversible (pas plus de la moitié) en cas de décès de la victime.

> pension de retraite lors de l’inversion :

  • Ce sera d’autant plus fort, puisque l’âge de l’assuré est élevé, et son conjoint est encore jeune.
  • Il sera d’autant plus faible que l’assuré est jeune et le conjoint plus âgé.

L’ inversion de la pension est irréversible

Inconduite inexcusable de la part de l’employeur

Une erreur inexcusable est détectée lorsqu’on constate que l’employeur était ou aurait dû être conscient du danger auquel l’employé a été exposé et qu’il n’a pas pris les mesures nécessaires pour l’obtenir.

C’est à la victime de prouver l’erreur inexcusable de l’employeur

Si cela est détecté, cela permet :

Une augmentation de l’invalidité permanente et une indemnisation intégrale des dommages subis et non compensés par la pension :

  • Souffrance physique et morale
  • Esthétique et accréditation
  • Dommages résultant de la perte ou de la réduction de votre promotion professionnelle

* Note : Pour remettre en question le taux, il est conseillé de se défendre avec un expert médical.

décès d’un accident du travail

Les bénéficiaires suivants peuvent avoir droit à une pension :

  • Le conjoint, le partenaire, le partenaire lié à un Pac (Pacte de solidarité civile) n’est pas divorcé ou séparé.
  • Enfants légitimes, adoptés et naturels jusqu’à l’âge de 20 ans.

Le conjoint, le partenaire ou le partenaire qui est lié à un Pac a droit à une pension égale à 40 % du salaire annuel de l’assuré.

conditions

Le mariage, la cohabitation ou le Pac doivent avoir été conclus au moins deux ans avant la date de l’accident du travail et au moins deux ans avant la date du décès.

Si la personne assurée et son conjoint, partenaire ou partenaire lié à un Pac ont au moins un enfant, ils sont : Conditions non requises.

Si la personne décédée avait une rente (AT/MP) d’au moins 66,66 %, le capital de décès peut être versé.

Si le défunt n’était plus dans cette situation pendant moins de 12 mois, il y a aussi le droit au capital de mort.

Regarde:Ameli.fr

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Partager :