Comment affuter foret bois ?

47
Partager :
Trouver un foret bois

Le foret bois facilite la réalisation de vos travaux de bricolage. Un outil bien affûté renforce la précision de vos découpes, un affûtage régulier est alors nécessaire. L’opération aiguise l’équipement et prolonge sa durée de vie. La réussite de l’entretien repose sur la maîtrise des fondamentaux et l’utilisation des accessoires appropriés. Comment bien affûter un foret bois ? Suivez le guide.

Il vous arrive d’utiliser les forets bois pour vos différents bricolages ? Vous avez constaté qu’ils s’émoussent rapidement et vous ne savez pas comment les affuter avec efficacité ? Il existe des méthodes pour le faire sans trop se casser la tête tout en obtenant un foret bois de qualité. La lecture de cet article vous édifiera certainement à ce sujet.

A découvrir également : Les différentes méthodes pour nettoyer sa toiture

 Le foret bois : qu’est-ce-que c’est ? 

Généralement, un foret bois ou encore mèche à bois désigne un outil qui sert à faire des trous des matériaux comme le bois de manière spécifique. Il existe plusieurs types de forets bois en fonction de la forme et du type de trou qu’on veut faire dans le bois. 

D’abord, le foret hélicoïdal qui sert à percer des trous relativement profonds. Il est entouré d’un filet et a une forme spirale muni d’un poinçon de perçage et d’une pointe de centrage qui permettent de le placer exactement à l’endroit où on le veut. Ensuite, nous avons le foret Forstner qui sert à faire des trous ronds avec un fond plat et peu profonds. Il sert généralement aux travaux de décoration ou à faire des trous de charnière dans les armoires. Par ailleurs, la mèche plate ou mèche papillon est utilisée pour faire des trous profonds rapidement. Ce type de foret sert à faire des trous pour faire passer des câbles ou des tuyaux ou à percer des panneaux agglomérés.

A lire aussi : Comment étanchéifier votre toiture ?

 En outre, la fraise conique sert à faire l’ajustement d’un trou précédemment percé dans le cadre de la fabrication des bancs par exemple. Et pour finir, la scie-cloche est un foret très efficace pour faire de grands trous dans des panneaux fins. Ce foret est muni de petites dents qui se fixent dans le mandrin de la berceuse. Cependant, pour faire des trous de qualité, il faut affuter de façon efficace son foret.

 Foret bois : L’essentiel à savoir sur l’affutage

 Afin de réussir à bien affuter les forets bois, il est évident de considérer certains aspects. Ainsi, il peut se faire suivant plusieurs manières. Pour commencer, penchons-nous sur le fait que l’affûtage des deux tranchants doit être parfait et symétrique. Ceci dans le but de permettre au foret bois de pouvoir percer un trou droit et rond d’un diamètre très considérable.

 Ensuite, pour l’affûtage du foret bois, il est important de tenir le foret de sorte que la surface de la meule et la face de coupe soient parallèles. De plus, il vous faut mettre lentement le foret bois en contact avec la pierre à meuler. Et, pour réussir un affûtage efficace, n’oubliez pas de garder le bois aussi droit que vous pouvez. L’idée est d’éviter en fait de faire tourner le foret bois. Pour finir, il faut garder à l’esprit qu’un bon affutage de foret passe avant tout par l’utilisation de certains outils qu’il ne faut pas négliger. Il s’agit notamment d’une lime plate, d’une pierre à huile, d’un tournevis pour ne citer que ceux-ci. À vous donc de savoir comment vous y prendre pour affuter efficacement votre foret bois. 

Utiliser une tablette du touret pour une mèche plate

Placez le foret de façon à ce que la lèvre de coupe soit parallèle à l’axe de la meule. L’inclinaison de la tablette variera aussi par rapport à l’angle de dépouille. Si nécessaire, positionnez une plaquette de bois en guise de cale d’angle.

Lorsque les positions sont correctes, glissez doucement le foret pour l’aiguiser contre la meule. Maintenez le fermement afin d’éviter les rotations et les redressements qui modifieront l’angle d’attaque. Soyez attentifs aux signes de surchauffe, un récipient rempli d’eau vous permet de refroidir l’outil de temps en temps.

Un équilibre parfait entre les faces tranchantes garantit l’efficacité de la mèche. Vous aurez un aperçu de la situation en la posant sur un papier millimétré. Vous déterminez ainsi s’il faut continuer le meulage sur un point particulier.

Affûter un foret hélicoïdal ou forstner

La forme spécifique de ces mèches complique le recours au touret à meuler. En effet, ils comportent plusieurs recoins difficiles d’accès.

Sélectionner un accessoire adapté

Choisissez une meule sur tige en corindon de forme tronconique si les retouches concernent des zones différentes. Elle se place en bout de flexible ou sur Dremel.

Des mini tiers-points avec des tailles comprises entre 4.5 et 6.5 mm conviennent si les reprises sont peu nombreuses et prévues sur des faces planes.

Pour les finitions et les petits affûtages, des limes diamantées suffiront.

Adopter les bons gestes

Repérez les faces à traiter avant de fixer le foret dans un étau pour le stabiliser.

Un travail à plat permet de conserver les angles essentiels.

Les limes diamantées sont destinées aux finitions sur le fil tranchant. Veillez à bien doser votre énergie durant le processus. Un compte-fils est également requis si vous souhaitez mieux distinguer les détails.

Bref, il faut être méthodique pour trouver un foret bois bien affûté.

Aiguiser les dents d’une scie-cloche

L’affûtage d’une scie-cloche mobilise de nombreux outils. Traiter chaque dent avec un tiers-point en poussant la lime. La taille de la lime doit être proportionnelle à celle de la denture. Le bédane carré nécessite une meule conique insérée dans un mandrin de perceuse. L’objectif est atteint quand un morfil se forme sur l’intégralité des lèvres. Au cas où vous aimeriez retirer le morfil présent sur les 4 faces, une limite plate diamantée constitue une option efficace. Une pierre à l’huile éliminera aussi les petites bavures.

Affutage des fleurets : une procédure simple

La méthode repose sur l’utilisation d’un touret à meuler. Bien entendu, respecter l’angle de pointe et la dépouille reste essentiel. Au lieu d’arrondir l’outil, concentrez vos efforts sur la formation de deux lèvres symétriques. Certains fleurets possèdent seulement une dépouille. La face latérale plane de la meule suffit.

Partager :