Reconversion professionnelle : se former au métier de fleuriste

14
Partager :
Une fleuriste

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, vous envisagez d’entreprendre une formation pour devenir fleuriste ? Dans cet article, vous trouverez toutes les informations nécessaires pour mener à bien votre projet. Nous nous intéresserons à la formation la plus adaptée, ainsi qu’aux différentes qualités, compétences et connaissances que doit acquérir ce professionnel de la botanique. Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre reconversion dans la fleuristerie !

Reconversion professionnelle en fleuristerie : pourquoi choisir la formation en ligne ?

La formation en ligne est définitivement la meilleure solution pour entamer une reconversion professionnelle. En effet, elle permet de préserver votre emploi actuel (un avantage financier considérable) et d’apprendre à votre rythme. C’est vous qui choisissez, en fonction de votre emploi du temps, les créneaux horaires que vous souhaitez consacrer à l’apprentissage. De plus, il existe de nombreuses formations en ligne pour devenir fleuriste. Vous pouvez opter, par exemple, pour une formation de fleuriste si ce domaine spécifique vous intéresse tout particulièrement.

A lire aussi : Comment nettoyer un canapé en cuir blanc très sale ?

Le fleuriste : bien plus qu’un simple commerçant

Le fleuriste ne se contente pas de vendre des fleurs. En effet, il s’agit d’un professionnel polyvalent et multifacette, que nous vous proposons de découvrir.

Le fleuriste possède de nombreuses compétences en matière d’art floral

Grâce à une reconversion professionnelle dans la fleuristerie, vous apprenez à maîtriser différentes compétences dans la botanique, mais aussi l’horticulture, la composition florale et la connaissance des végétaux. En d’autres termes, devenir fleuriste nécessite de connaître les fleurs et les plantes sur le bout des doigts, mais aussi de savoir comment les entretenir et les assembler.

A lire aussi : Comment enlever traces sur plaque vitroceramique ?

La fibre commerçante, l’atout indispensable du fleuriste

Posséder un maximum de connaissances botaniques ne suffit pas pour devenir fleuriste et réussir dans le métier. En effet, ce professionnel doit également savoir vendre ses fleurs, ses plantes et ses créations. Aussi, les formations en ligne contiennent des cours spécifiquement dédiés à la gestion d’une boutique, la vente et le marketing, des compétences indispensables dans le cadre d’une reconversion professionnelle.

Le fleuriste est aussi un artiste dans l’âme

Pour pouvoir se différencier de ses concurrents, séduire les clients ou trouver un travail rapidement, le fleuriste doit posséder sa propre patte artistique. Cela lui permet de concevoir des créations et des compositions originales et facilement identifiables. Aussi, travailler sa fibre artistique semble essentiel pour se reconvertir et réussir sa carrière professionnelle en fleuristerie.

Fleuriste : où exerce-t-il ? combien gagne-t-il ?

Le fleuriste, une fois sa formation achevée, peut exercer dans différentes structures. Bien sûr, ceux qui en ont la possibilité peuvent ouvrir leur propre boutique. Cela nécessite toutefois un investissement conséquent. Opter pour l’ouverture d’une fleuristerie franchisée est une bonne alternative, pour réduire les coûts tout en profitant de son propre magasin. Bien sûr, les fleuristes peuvent exercer en tant qu’employés dans une fleuristerie indépendante ou franchisée, mais aussi dans une jardinerie.

Le salaire du fleuriste débutant se situe autour des 1 200 € par mois. Un professionnel à son compte peut envisager un salaire de 3 500 € mensuel, à condition bien sûr d’être bien placé et réputé.

Partager :