Comment prétendre à la prime éco-énergie ?

1565
Partager :

Afin d’inciter les propriétaires à se lancer dans les travaux de rénovations énergétiques, les autorités françaises proposent désormais une « prime éco énergie ». Il s’agit d’un système de financement qui vous permet de réduire un peu les frais de travaux de rénovation. Elle est cumulable avec d’autres aides. Mais comment y prétendre ?

Qu’est-ce que la prime éco énergie ?

A découvrir également : 3 idées pour avoir un intérieur de luxe

La prime eco énergie est un dispositif de financement de travaux de transitions écologiques. C’est un moyen comme un autre afin de minimiser les frais de réalisation de la remise aux normes écologique d’une maison. Pour les législateurs, il s’agit d’une technique pour inciter les propriétaires à faire les travaux qui s’imposent pour une maison sainte et habitable.

Attention toutefois, ce n’est pas un financement comme d’autres qui intervient avant le début des chantiers. Il s’agirait davantage d’un remboursement de votre devis de transition écologique. En fonction de l’importance des travaux et du prix de ces derniers, la prime peut couvrir jusqu’à 100% des travaux et prend en charge au minimum 20% de ces derniers.

A lire également : Les avantages de l’escalier en fer forgé

Et dans le second cas, elle est cumulable avec d’autres systèmes de financement et aides proposées par l’état ou les différents organismes disponibles en France. Le but étant aussi de faciliter la réalisation des travaux pour les ménages modestes.

Créé en 2005, la prime éco énergie est toujours valable de nos jours. C’est un système qui s’adresse uniquement aux propriétaires, et ce, sans condition de ressource. Et grâce à cette prime, vous pouvez plus facilement rénover votre ancien bâti, plus précisément, votre résidence principale.

Vous l’aurez compris, seuls les travaux de transition énergétique sont éligibles à la prime éco énergie. On compte désormais 52 différentes sortes de travaux possibles sur une résidence principale. Bien évidemment, il y a des conditions d’éligibilités à respecter pour en profiter.

Les conditions d’éligibilité à la prime éco énergie

Pour être éligible à la prime éco énergie, voici les conditions que vous devez remplir :

  • Résider en France officiellement et y être imposable
  • Les travaux de rénovation en question concernent votre résidence principale
  • Vous devez détenir le bien en question depuis 2 ans au moins
  • Les travaux concernent bien évidemment des chantiers de rénovation énergétique
  • Vous devez travailler avec un professionnel RGE

Les travaux éligibles à une prime éco énergie se déclinent désormais en plusieurs sortes. Ce peut être des chantiers d’isolations, de remplacement de chauffage, d’installation de source d’énergie renouvelable, mise en place de système de climatisation, etc.

Avant de mener le chantier, il est parfois recommandé de faire un DPE sur votre maison. Ce qui permettra de voir les points faibles de votre maison et de mieux conduire les travaux. Des entreprises certifiées peuvent vous aider en ce sens.

Les démarches à suivre pour prétendre à la prime éco-énergie

Vous ne pouvez pas demander une prime éco énergie n’importe comment. Il existe quelques démarches à respecter pour ce faire. En premier lieu, il importe de faire une simulation de votre demande sur les plateformes dédiées.  Ensuite, vous devez engager un artisan RGE qui vous présentera un devis sur mesure de votre chantier. Ce dernier vous servira de justificatif pour la demande.

Comme susmentionné, la prime éco énergie agit comme un remboursement. Aussi, ce n’est qu’une fois les travaux entérinés que vous pouvez espérer la toucher. Après la livraison du chantier, vous devez le déclarer auprès des autorités qui feront ensuite le calcul de votre prime. La libération de votre remboursement se fera en quelques jours.

Les montants de la prime éco-énergie selon les travaux réalisés

Les montants de la prime éco énergie varient en fonction des travaux réalisés. Pour une isolation thermique, le remboursement sera compris entre 10 et 20 € par m² de surface isolée selon la nature du matériau utilisé. En ce qui concerne les chaudières à granulés, les pompes à chaleur ou encore les panneaux solaires photovoltaïques, la prime peut atteindre jusqu’à 4000 €.

Il faut rappeler que chaque région a ses propres critères d’attribution pour cette aide financière. Les règles ne sont donc pas les mêmes partout en France.

Il est aussi possible de cumuler cette prime avec d’autres aides fiscales telles que l’éco-prêt à taux zéro (PTZ), le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) ou encore le dispositif « Habiter mieux ». De plus, la demande de la prime éco énergie n’est pas une tâche fastidieuse. Il suffit de respecter les étapes et les conditions d’attribution. En suivant ces démarches, vous pourriez ainsi bénéficier d’un remboursement conséquent tout en préservant l’environnement.

Les avantages fiscaux liés à la prime éco-énergie

Au-delà de la prime éco-énergie, pensez à bien connaître les avantages fiscaux qui y sont liés. En effet, l’État encourage les travaux visant à améliorer la performance énergétique des logements en accordant divers dispositifs fiscaux.

Le premier d’entre eux est le crédit d’impôt transition énergétique (CITE). Il permet aux propriétaires occupants et locataires de déduire une partie du coût des travaux réalisés de leur impôt sur le revenu. Le pourcentage varie selon certains critères, comme la nature des dépenses, notamment celles liées aux équipements utilisant une source d’énergie renouvelable ou encore celles destinées à isoler votre habitation. Pour bénéficier de cette mesure avantageuse, il faut cependant respecter certaines conditions, telles que faire réaliser les travaux par un professionnel qualifié RGE.

Il y a aussi l’éco-prêt à taux zéro (PTZ) destiné à financer certains types de projets écologiques dans le but d’améliorer l’efficacité énergétique globale du bâtiment. Ce prêt peut atteindre jusqu’à 30 000 € remboursables sans intérêts sur quinze ans, sous réserve que vous engagiez des professionnels certifiés RGE pour effectuer vos travaux.

Il est donc primordial d’informer ses clients ou prospects sur ces aides financières pour leur permettre une meilleure compréhension et ainsi encourager leurs investissements dans ce domaine tout en préservant notre planète.

Partager :