Location : qui prend en charge la recherche de fuite ?

49
Partager :

Depuis quelque temps, vous constatez une hausse de votre facture d’eau ou la formation d’humidité sur vos murs. Il se pourrait que votre logement soit sujet à une fuite d’eau. Pour éviter que les dégâts ne deviennent trop importants, il est impératif de rechercher l’origine et d’y remédier. Cette opération nécessite l’intervention d’un plombier et éventuellement des travaux. S’il s’agit d’une location, à qui revient la charge des frais ?

Quelles sont les conséquences d’une fuite d’eau sur votre logement ?

Si elles ne sont pas traitées à temps, les fuites d’eau peuvent devenir problématiques. L’eau qui fuit s’infiltre dans la structure du bâtiment et l’affaiblit. À long terme, on peut craindre un effondrement. Elle favorise également la formation de moisissures et de champignons dans la maison, des éléments dangereux pour la santé. D’où l’importance de rechercher une fuite d’eau dès les premiers signes.

A lire également : Quel matériau pour vos menuiseries ?

La recherche de fuite doit être réalisée par un professionnel. Vous pourrez trouver des spécialistes de la plomberie en suivant ce lien, capables de détecter l’origine de la fuite et de la réparer. Vous aurez besoin de l’intervention d’un expert pour réaliser correctement les travaux et établir un état des lieux si vous envisagez de contacter votre assurance. Une fuite peut en effet avoir également des conséquences sur vos biens personnels et sur ceux de vos voisins si l’écoulement d’eau se répercute dans les étages inférieurs d’un immeuble.

Pour éviter que vos dépenses n’augmentent, il est donc impératif de contacter un plombier au plus vite. Toutefois, qui, du propriétaire ou du locataire, prendra en charge son intervention ?

A lire également : Comment résilier un contrat d’assurance habitation ?

Fuite d'eau, plomberie, réparations

Recherche de fuite : qui doit payer dans le cas d’une location ?

La recherche de fuite impliquant l’intervention d’un professionnel, elle engage des dépenses financières. À qui incombent ces dernières dans le cas d’une location : au propriétaire ou au locataire ?

Selon la convention IRSI, les frais engagés pour une recherche de fuite sont à la charge de l’assurance du demandeur. Une recherche de fuite peut être sollicitée par différentes personnes. Il peut s’agir du locataire, du propriétaire ou encore du syndic dans le cas d’un immeuble. D’après cette convention, que vous soyez locataire ou copropriétaire, vous pouvez être concerné par les frais de recherche. Le demandeur, quel qu’il soit, devra signifier le projet à son assureur qui prendra le relai. Généralement, la fuite est signalée par le locataire.

Dans le cas où une recherche de fuite destructive doit être réalisée, la charge revient obligatoirement au bailleur. En revanche, si la fuite est constatée au niveau des parties communes, les frais incomberont à l’assurance de la copropriété. Pour ce qui est des réparations des dégâts, les règles restent inchangées. Si le sinistre est causé par un mauvais entretien des équipements, ce sera au locataire de prendre en charge les frais. Si l’origine de la fuite est due à la vétusté des installations, le propriétaire devra supporter les dépenses occasionnées.

Attention toutefois : l’indemnisation d’une recherche de fuite n’est pas automatique. Tout dépendra de votre contrat d’assurance habitation. Il n’y aura un remboursement que si cette garantie est incluse dans votre contrat. Adressez-vous à votre assureur pour connaître les clauses à ce sujet. Par ailleurs, si la négligence volontaire est prouvée, vous ne serez automatiquement pas remboursé.

Partager :