Rendement locatif : pourquoi et comment le calculer ?

16
Partager :
Rendement locatif

Les investissements dans l’immobilier locatif sont devenus pour de nombreux investisseurs une attraction intéressante. Avant de vous y mettre, il est important de connaître le rendement locatif. Qu’est-ce qu’un rendement locatif et comment le calculer ?

Le rendement locatif : c’est quoi ?

Le rendement locatif est un indicateur qui permet de connaître les revenus engendrés par un logement mis en location. On l’évalue en fonction du coût à l’achat et du prix de revient. Vous pourrez faire un bilan annuel entre les revenus que vous percevez et le montant que vous avez investi.

A lire aussi : Quelle est la marge d'un promoteur immobilier ?

Exprimé en pourcentage, le rendement locatif vous permet donc d’avoir une idée claire sur la rentabilité de votre investissement. Il s’avère être très important à déterminer pour les personnes qui désirent acheter un logement pour ensuite le louer.

Le rendement locatif brut

Le rendement locatif brut s’obtient en divisant le revenu total de la location sur une année par le prix de revient. Ce dernier n’est rien d’autre que l’ensemble des frais divers engendrés à l’achat. Le chiffre obtenu de ce premier calcul sera ensuite divisé par 100.

A lire également : L’avantage fiscal du dispositif Pinel

Par exemple, considérant que le prix d’achat d’un bien immobilier à mettre en location est de 200 000 euros avec un loyer mensuel fixé à 650 euros par mois. On suppose à environ 25 000 euros les différents frais liés à la vente. Pour connaître le rendement locatif brut, on calcule d’abord le loyer annuel hors charges. Celui-ci fera 12 x 650 = 7 800 euros. On y additionnera le prix total d’achat qui est ici de 225 000 euros.

On divise ensuite le loyer annuel par le prix total x 100. Ce qui fera dans ce cas : 7 800/225 000 x 100 = 3,46. Le rendement locatif dans ce cas, est estimé à 3,46 %.

Le rendement locatif net

Le calcul du rendement locatif net prend en compte diverses données. On tient compte des charges et des autres dépenses à la charge du propriétaire. Plusieurs éléments sont à considérer. Il s’agit :

  • des frais de financement ;
  • des taxes foncières ;
  • des charges ;
  • des frais de gestion et d’entretien ;
  • de l’assurance loyer impayé ;
  • de l’assurance propriétaire non occupant.

Cette liste regroupe les principales valeurs importantes à prendre en compte parmi tant d’autres.

Ainsi, pour avoir le rendement locatif net, on fait le loyer annuel moins les charges et frais variés. Le résultat sera divisé par le prix total d’achat puis multiplié par 100. On remarque souvent que la rentabilité nette est inférieure à la rentabilité brute. Ceci est dû au fait que de nouvelles charges sont prises en compte pour le calcul de la rentabilité réelle.

Partager :