Maison : comment traiter votre eau de façon éco-responsable ?

592
Partager :

L’eau est indispensable à toute activité domestique. Cependant, selon la source ou les conditions de distribution, son utilisation directe est inadaptée à certaines tâches. Elle requiert un traitement adéquat sans gaspillage, mais aussi respectueux de l’environnement. Il existe à juste titre plusieurs moyens de traitement pour profiter des multiples bienfaits d’une eau pure.

Les avantages de traiter l’eau de votre maison

Généralement, l’eau fait un très long trajet avant d’arriver dans les canalisations des maisons. Cela lui laisse le temps de se charger de plusieurs matériaux et corps nocifs pour la santé, qui nuisent aussi à l’état des appareils électroménagers et potentiellement à notre santé. C’est pourquoi nous recommandons vivement de traiter préalablement l’eau avant son utilisation. Ce faisant, vous ne risquez plus un grand nombre d’affections sanitaires.

A découvrir également : Pourquoi choisir des fenêtres en alu ?

Le calcaire est un élément présent dans l’eau. Son accumulation dans les machines, canalisations et autres parties de la maison crée de nombreux dégâts. On note par exemple l’accumulation du tartre qui empêche le bon fonctionnement des vannes et robinets. Il faudra alors faire appel à un plombier pour la réparation. Aussi, lorsque ce tartre se dépose puis s’accumule sur des surfaces données, leur retrait nécessite des produits d’entretien coûteux et polluants.

Lorsque vous traitez l’eau de votre maison, vous vous épargnez toutes ces réparations et préservez votre santé. Vous économisez une somme considérable tout en gardant votre maison propre. Pour finir, vos appareils auront une meilleure durée de vie et ne perdront pas de leur efficacité.

A lire également : Pourquoi opter pour le satin de coton ?

un adoucisseur pour traitement de l'eau

Les solutions éco-responsables de traitement de l’eau

Plusieurs solutions simples, peu coûteuses et respectueuses de l’environnement s’offrent à vous pour traiter votre eau. Vous pouvez par exemple utiliser un anti-calcaire écologique. Comme son nom l’indique, il évite que le calcium et le magnésium présents dans l’eau ne forment des cristaux de calcite. Les minéraux sont préservés, mais ne forment plus de calcaire. La composition de l’eau reste chimiquement inchangée et garde toutes ses qualités. Comme on peut le voir avec Biopur Habitat, on en trouve auprès de distributeurs d’équipements de traitement de l’eau respectueux de notre planète.

Cette solution est à ne pas confondre avec la purification de l’eau qui permet de la dépolluer en conservant aussi, si possible, les minéraux. La carafe filtrante est par exemple un dispositif de traitement simple et efficace. Elle est équipée d’un filtre d’eau au charbon actif. Lorsque l’eau arrive dans la carafe, le charbon actif récupère le chlore, le plomb et les autres déchets. Cette dernière doit cependant être changée toutes les 4 ou 6 semaines pour un traitement efficace. On lui préfèrera un système de filtration sous évier plus complet avec filtre sédiment, charbon actif et membrane de 0,1 micron.

Cela n’a rien à voir non plus avec un adoucisseur à sel qui n’agit que sur le calcaire et rend l’eau impropre à la consommation. Attention aux adoucisseurs à sel qui utilisent une résine pour échanger une grande partie du calcium et du magnésium par du sel pour limiter la formation du calcaire présent dans l’eau. Une fois la résine pleine, elle doit être rincée et l’eau polluée par le sodium est rejetée dans la nature.

Sur le marché, vous trouverez également d’autres formes de machines de traitement pour le calcaire et la purification tout aussi efficaces. Il s’agit entre autres de l’aimant anti-calcaire magnétique, du purificateur d’eau avec robinet 3 voies, etc.

Le calcaire

Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas de calcaire dans l’eau. Le calcaire se forme uniquement sur un support comme les stalactites. Il est issu de la cristallisation des minéraux de calcium et de magnésium. Mesurer le Th permet simplement de mesurer la teneur en calcium/magnésium. Plus il y en a, plus l’eau est propice à la formation du calcaire.

Pour que la calcite puisse apparaître, il lui faut des variations de températures, de pression et un terrain pour qu’elle commence à se former. Pour empêcher sa constitution, il faut enlever les minéraux ou agir sur la polarité des ions pour qu’ils ne puissent plus cristalliser.

Comment bien choisir votre solution de traitement de l’eau ?

La solution de traitement de l’eau à choisir doit répondre à des besoins d’utilisation précis, mais aussi à une éthique pour l’environnement :

  • solution anti-calcaire polluante ou écologique : adoucisseur d’eau ou anti-calcaire,
  • solution de filtration de l’eau en conservant les minéraux ou non : purificateur d’eau ou osmoseur.

Le Th (dureté) et la teneur TDS de l’eau (quantité de particules autres que l’eau (H2O)) sont des valeurs qui sont commercialement mises en avant par les vendeurs d’adoucisseurs à sel et d’osmoseurs. On peut pourtant avoir une eau de très bonne qualité avec des TDS et de la dureté. Supprimer le calcaire dégrade la qualité de l’eau, elle devient impropre à la consommation, agressive pour les matériaux comme le plastique et oxydante pour les métaux. Les eaux minérales ne sont pas mauvaises pour la santé. Par contre, il est fortement déconseillé de boire de l’eau déminéralisée.

Attention donc aux discours qui voudraient vous faire croire qu’il faut supprimer le calcaire. L’idéal est bien de supprimer la formation du calcaire, mais de conserver les minéraux de calcium et de magnésium, ce que seul un système anti-calcaire sans sel peut réaliser.

Pour améliorer la qualité de l’eau, un purificateur vous permettra aussi de conserver les minéraux là où un osmoseur les enlèvera complètement (baisse des TDS). Arroser une plante avec de l’eau osmosée permet vite de se rendre compte de l’effet néfaste sur le vivant (elle meurt rapidement). Une eau purifiée, au contraire, redonnera à vos plantes une nouvelle vigueur, car seuls les polluants auront été retirés.

Prenez donc le temps de bien vous renseigner. Les adoucisseurs à sel et les osmoseurs sont des technologies anciennes, les plus proposées, les plus industrialisées, mais aussi les plus contraignantes et polluantes. Se tourner vers des solutions plus écologiques est un parcours qui peut être plus compliqué, mais qui sera bien mieux investi et bénéfique sur du long terme.

Partager :