Qu’est-ce qu’une bonne isolation thermique ?

18
Partager :

Avoir sa propre maison peut être une expérience enrichissante. Pour certains, c’est la concrétisation du rêve de toute une vie. Pour d’autres, cela peut créer des défis uniques. C’est particulièrement vrai lorsqu’il s’agit de faire construire une propriété pour la première fois.

Les problèmes d’isolation figurent parmi les principaux défis. Si votre maison, ou votre logement de manière générale, n’est pas correctement isolée, cela peut engendrer toute une série de problèmes domestiques qui vont d’un petit mal de tête à une migraine coûteuse. Mais qu’est-ce qu’une bonne isolation thermique ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

A lire également : Dépannage plomberie à Paris : à qui vous fier ?

Comment savoir si l’isolation thermique d’un logement est bonne ?

Pour vous aider à déterminer la qualité de l’isolation thermique de votre maison, voici une liste des principaux signes révélateurs à surveiller.

Des températures domestiques variables et irrégulières

Si votre maison est bien isolée, vous bénéficierez de températures constantes dans toutes les pièces de votre maison. En revanche, vous remarquerez des fluctuations de température considérables d’une pièce à une autre si l’isolation est mauvaise.

A voir aussi : Dépannage de plomberie en urgence : comment choisir le plombier ?

Ce phénomène est dû au fait que la chaleur est retenue dans les zones où l’isolation est plus solide. Elle s’échappe dans les pièces où votre maison pourrait bénéficier d’une isolation plus efficace.

Des dépenses énergétiques élevées

Il faut beaucoup d’énergie pour maintenir la température d’une maison. Cela est particulièrement vrai si vous vivez dans une localité où les températures sont parfois très élevées et/ou très basses. Le problème deviendra encore plus critique si votre maison n’est pas correctement isolée.

Lorsque l’isolation est mauvaise, vos appareils de chauffage et de refroidissement doivent en effet travailler 24 heures sur 24 afin de vous garantir un confort optimum. Cette activité permanente se traduit par des factures d’énergie élevées. Pour pallier ce problème, la meilleure solution est d’investir dans une bonne isolation. Cette démarche sera rentabilisée par des factures de chauffage et de climatisation moins élevées : faites alors appel à une société sérieuse comme La Compagnie des Travaux pour réaliser vos travaux d’isolation thermique.

bonne isolation thermique

Des murs et des plafonds froids au toucher

Vos murs vous piquent les mains la nuit à cause de leur froideur ? Vous remarquez que les sols et les plafonds sont froids ? Une mauvaise isolation peut en être la cause.

Des problèmes avec les parasites

L’isolation permet non seulement de maintenir le climat de votre maison, mais aussi d’éloigner les rongeurs ainsi que les animaux et nuisibles indésirables.

Des fuites d’eau

Votre grenier semble devenir humide et moisit après des périodes de fortes pluies ? Votre isolation est peut-être endommagée. Avec une nouvelle isolation en place, vous pouvez empêcher l’eau et l’humidité d’entrer.

Des tuyaux régulièrement gelés

Vous vivez dans une région où il y a des températures glaciales en hiver ? Assurez-vous que les tuyaux dans vos murs sont à l’abri des éléments et peuvent continuer à fonctionner normalement. Cela suppose bien sûr que votre isolation a été faite correctement.

Une mauvaise isolation des murs pendant les périodes d’hiver peut entraîner des réparations coûteuses au niveau des tuyaux. Les dépenses liées à la réparation et au remplacement des tuyaux peuvent en effet éclipser les coûts liés à l’intervention d’un expert en isolation pour augmenter le degré de protection de votre maison.

Des courants d’air

Les fluctuations de la température de l’air et les vents peuvent pénétrer dans une maison mal isolée et créer des courants d’air intérieurs. Cela surprend beaucoup de nouveaux propriétaires qui ne comprennent pas pourquoi ils ont des courants d’air alors que toutes les fenêtres et les portes sont fermées.

Si vous avez des problèmes de courants d’air dans votre maison et que vous ne savez pas d’où ils viennent, il y a de fortes chances que l’isolation soit en cause.

Une perméabilité au bruit

L’isolation est un excellent moyen d’empêcher les bruits de votre maison de s’échapper dans la rue et vice-versa. Si vos voisins se plaignent fréquemment du bruit ou si vous avez du mal à dormir à cause des bruits de la rue, renforcez l’isolation de votre maison afin de trouver un répit sur les deux fronts.

Comment améliorer l’isolation thermique d’un logement ?

Il existe aujourd’hui différentes manières d’améliorer l’isolation thermique d’un logement. En voici quelques-unes.

Les petits changements que vous pouvez faire à la maison

Quelques simples changements et améliorations peuvent faire la différence dans votre maison.

Les fenêtres

Si vous avez des fenêtres à cadre en bois, vérifiez que leur cadre n’est pas endommagé. Si nécessaire, comblez les interstices avec de la pâte à bois ou du calfeutrage. Selon les astuces Leroy Merlin, il vous est même possible d’ajouter des coupe-courants d’air si vous avez des fenêtres en aluminium. Cela garantit une meilleure isolation de votre maison. Vous pouvez également appliquer un film pour fenêtre à l’intérieur de vos fenêtres justement. Ce film réduit la quantité de lumière et de chaleur qui pénètre dans la maison par les fenêtres.

isolation fenêtres

Autre astuce : investir dans des stores, des rideaux ou des coupe-froids blancs pour augmenter l’isolation des fenêtres. Ces équipements peuvent être personnalisés pour s’adapter à la plupart des environnements. Si vous n’envisagez pas d’isoler toutes vos fenêtres, concentrez-vous sur les fenêtres orientées au sud de votre maison.

Les interstices des portes

La chaleur peut également s’échapper par les interstices des portes, en particulier au bas des portes. Pour empêcher ce phénomène, utilisez des pare-vent de pied de porte. Ces équipements se veulent à la fois discrets et efficaces.

De grands changements pour améliorer l’isolation de votre logement

Les suggestions suivantes sont plus qu’un projet de bricolage rapide. Néanmoins, les bénéfices sont nettement plus importants.

Le grenier : à isoler en premier lieu

Lorsque la chaleur monte, le toit est l’un des principaux points par lesquels elle s’échappe. Les méthodes traditionnelles d’isolation des combles sont l’isolation en vrac et l’isolation en nattes. Avant d’arrêter votre choix, il faut néanmoins que le grenier soit étanche à l’air. Cela signifie qu’il faut utiliser un caisson étanche pour recouvrir les boîtiers de ventilateur d’un conduit. Pensez également recouvrir les ouvertures, notamment les faux plafonds, les soffites et les cloisons, avec du contreplaqué.

L’isolation en vrac coûte moins cher. Si elle est bien faite, elle peut offrir une meilleure couverture. Si vous avez un isolant en vermiculite dans votre grenier, il y a un risque qu’il contienne de l’amiante. Faites plutôt appel à un entrepreneur en isolation pour s’en occuper. Vous pouvez trouver des pros sur faire.gouv.fr. Il ne vous reste plus qu’à choisir le prestataire le plus proche de votre domicile.

L’isolation des murs

L’isolation des murs à ossature de bois diffère de celle des murs en briques pleines. La première utilise de la mousse en vrac ou pulvérisée, qui est insufflée dans la cavité du mur par des trous percés dans la cloison sèche ou le revêtement. Comme la cavité d’un mur en briques pleines est souvent de 25 mm et que le remplissage est trop faible, le professionnel doit créer une cavité. Un nouveau mur creux est construit sur le côté intérieur du mur, tandis que des planches et un nouveau bardage sont appliqués sur le côté extérieur du mur.

L’isolation du sous-sol

L’isolation du sous-sol est avantageuse, mais un peu controversée. Et pour cause, de nombreux facteurs l’influencent. Les économies d’énergie et de coûts dépendent en effet du climat local et du type de système de chauffage dont vous disposez.

Lorsqu’il est question d’isolation du sous-sol, deux alternatives s’offrent à vous :

  • l’isolation des murs,
  • l’isolation du plafond.

L’isolation des murs est plus facile et plus courante. Elle nécessite l’utilisation d’un isolant rigide, comme le polystyrène extrudé et la fibre de verre rigide, installé à l’extérieur des murs. L’isolation des plafonds se traduit par une isolation intérieure. Elle peut être coûteuse, selon le matériau utilisé.

Partager :