Quand un couple se sépare, la communauté de biens est dissoute. Il peut parfois y avoir des biens qu’il faut partager entre les ex-conjoints de manière équitable. Il existe aussi un emprunt immobilier en voie de remboursement, car les deux ex-époux ont contracté un crédit immobilier auprès d’un organisme financier ou une banque. Dans ce cas, c’est celui ne gardant pas le bien qui doit rembourser le reste du crédit à payer. Il est donc tenu à réaliser un rachat de soulte.

Le rachat de soulte après une séparation

Après la séparation du patrimoine immobilier, l’époux gardant le patrimoine effectue un rachat de soulte, c’est-à-dire qu’il rachète les parts de son ex qui est aussi propriétaire en indivision. Le conjoint gardant le bien est alors amené à payer à l’autre la moitié de la valeur du bien immobilier expertisé à l’avance. Par exemple, si une propriété coûte 300 000 € et que le reste à rembourser vaut 100 000 €, l’époux gardant la maison doit donner à l’autre 150 000 € qui ne recevra cependant que 100 000 €, car sa part sur le prêt à rembourser sera la moitié de 100 000 € ou 50 000 €. 50 000 €x2 seront rendus à la banque et en même temps le rachat de soulte est effectué. Les chiffres à considérer sont ceux du jour de la dissolution des biens de la communauté. Toutefois, l’opération exige la prestation d’un notaire.

Le rachat de soulte dans une succession

Dans le cas d’une succession, il arrive de vendre les biens immobiliers et mobiliers, dont la valeur doit être définie par un expert. Par la suite, il faut partager le prix de la vente entre les héritiers. Cette solution est simple et permet de contourner les conflits. Si un des héritiers désire garder un bien, il doit verser une part aux autres héritiers. Cette somme qu’il va payer s’appelle « soulte ». Par exemple, au cas où il existerait 3 héritiers pour une maison coûtant 300 000 €, la soulte s’élèvera à 200 000 € que l’héritier voulant garder la maison doit verser aux deux autres cohéritiers qui vont obtenir chacun 100 000 €. L’héritier tenu à octroyer une somme d’argent peut cependant payer selon sa possibilité et même régler par un crédit. Seul un notaire est apte à fixer le montant de la soulte dans un tel acte. Pour faire un rachat de soulte, il faut recourir à un organisme spécialisé dans le rachat de crédit. Afin de réaliser une simulation gratuite qui s’avère essentiel dans ce type de rachat, on doit consulter la page rachat de soulte sur un site dédié.

Les avantages de choisir de passer par un comparateur mutuelle et complémentaire santé sont multiples. Tout d’abord, le comparateur mutuelle est une aide gratuite pour choisir sa mutuelle santé plus facilement, de plus ce service gratuit ne nécessite aucun engagement, par exemple, si une des propositions vous intéresse vous êtes libre d’y souscrire ou non. Un comparateur de mutuelle vous permet de comparer très rapidement divers assureurs et diverses propositions sur simple devis en fonction des offres du marché.
Les devis sont en général explicites, les formules vous proposent une inscription simple et rapide tout en vous laissant un certain temps pour réfléchir et faire votre choix.
Les sites de comparatifs de mutuelles sont faciles d’utilisation, ils vous offrent la possibilité de voir les offres du marché en fonction du niveau de garantie des divers propositions et vous permettent ainsi de mieux choisir celui qui vous semble le mieux adapté à ce que vous recherchez.

Une demande personnalisée

Il faut savoir aussi qu’un comparateur de mutuelle s’adapte à votre demande et s’engage à vous proposer la couverture la plus adaptée à vos besoins tout en favorisant les formules les moins onéreuses en fonction aussi du budget du foyer.
En choisissant de faire un comparatif de mutuelle santé, vous aurez la possibilité également d’essayer de négocier les tarifs avec votre assureur en comparant les propositions que vous aurez reçu avec celle que celui – ci vous propose.
Enfin en comparant les offres à plusieurs reprises, vous pourrez juger de l’évolution des prix des complémentaires de santé et comparer avec la votre.
Ainsi, vous serez à même de mieux choisir votre mutuelle ou votre complémentaire santé sans avoir à vous démener pour la trouver, en sachant que les meilleures offres vous seront proposés en fonction de vos besoins, de vos finances et cela sans la crainte de devoir s’engager rapidement avec la possibilité de négociation sur les tarifs.

Envie de changer de changer de voiture ? Le crédit auto en ligne est la meilleure solution.

Le crédit auto en ligne consiste à avoir des crédits pour le financement d’une voiture. Grâce aux nombreux établissements bancaires qui se lancent dans le crédit auto, la souscription à ce crédit en ligne devient facile. Comme pour les crédits auto classiques, les banques octroient également des crédits auto en ligne sur une durée de 1à 5 ans. Toutefois, la durée de remboursement dépend de l’état du véhicule que l’emprunteur désire acheter. En effet, au cas où il achèterait une voiture neuve ou âgée de moins de deux ans, dans ce cas, la durée de remboursement sera souvent longue. Si l’emprunteur achète une voiture ayant plus de deux ans, la durée de remboursement sera assez courte.

Comment l’obtenir?

Qu’importe le crédit auto que l’emprunteur choisit, il est tenu à toujours comparer les offres avant de faire l’achat pour disposer de l’offre se conformant à ses exigences. Avant de faire une demande de crédit auto, il est important de réaliser une simulation qui est gratuite. Grâce à cette simulation, l’emprunteur peut connaitre le coût des mensualités qu’il doit verser chaque mois. Cet instrument donne également la possibilité de savoir la durée du remboursement, le taux d’intérêt… Afin d’avoir un crédit auto, l’emprunteur est amené à effectuer une demande sur le site d’un organisme financier de son choix. Afin d’obtenir une réponse, il doit remplir convenablement un formulaire en y mentionnant ses coordonnées, en répondant aux questions relatives à sa situation personnelle et professionnelle. Il peut avoir une réponse après quelques heures.

Ses avantages

Le crédit en ligne étant un crédit acquis via internet, l’ensemble des démarches peut donc être réalisé en ligne. L’emprunteur ne doit donc pas se déplacer. Tout peut se faire depuis son domicile, depuis l’ouverture jusqu’à la gestion du crédit. Quelques minutes seulement après l’envoi de sa demande, un conseiller va appeler l’emprunteur afin d’étudier avec lui sa demande de financement. Il peut envoyer à la fois de nombreuses demandes au sein de plusieurs organismes de crédit. Ainsi, il peut opter pour l’établissement ayant proposé l’offre correspondant à son profil. En outre, en faisant une demande une ligne, il peut en envoyer à tout moment, car les conseillers téléphoniques restent toujours disponibles. Côté coût, les offres de crédits en ligne semblent souvent plus intéressantes par rapport à celles des établissements bancaires traditionnels. L’obtention des réponses de la part des établissements prêteurs est rapide qu’il s’agisse d’un accord ou d’un refus.

Après le décès de son conjoint, l’époux survivant peut hériter de la totalité des biens communs ou d’une partie en fonction du nombre d’héritier en présence. Cette succession entre époux, mariés ou liés par un pacte civil de solidarité, est depuis le 22 aout 2007, dispensée de droits de succession. Néanmoins, les frais de notaire ne sont pas à confondre avec les droits de succession prélevés par le fisc. Ces coûts notariés sont liés à la présence nécessaire d’un notaire lors de toute succession, surtout s’il y a des biens immobiliers. Dans le cas de toute succession les frais de notaire appelés émoluments sont fixés de manière réglementaire comme nous l’indique www.fraisdenotaire.net. Ces frais sont, donc, identiques quelque soit le client et la zone géographique.
Il peut être judicieux de demander au préalable au notaire un devis écrit détaillé du montant des frais à régler ou un état prévisionnel du coût de l’opération.

Voici les différents actes pour ouverture d’une succession et leur tarifs (hors TVA):

  • L’acte de notoriété en ligne directe (58,5 €)
  • Le certificat de propriété ou de mutation qui est fixé sur la valeur du bien transmis (si i inférieure à 1 524 € : 15,60 € ; si supérieure à 1.524 € : 0,50 % de la valeur des biens transmis.
  • L’attestation de propriété ou de mutation par décès : % en fonction de la valeur du bien.
  • L’inventaire des biens (78  €)
  • La déclaration de partage amiable ou judiciaire, s’il y a lieu : % en fonction de la valeur du bien.

Si vous demandez à votre notaire d’intervenir en qualité de conseil, le prix de ses interventions est non règlementée et donc variable. Il s’agit là d’honoraires et non plus d’émoluments, librement négociés entre le client et son notaire. Il es t donc nécessaire de bien vous faire préciser avant tout rendez-vous le montant de ses interventions.

Nous avons respectivement 45 et 40 ans avec mon épouse. Nos deux enfants sont adolescents et le premier va rentrer en faculté l’an prochain. Nous avions deux crédits sur les voitures pour un montant de 540 euros, un crédit sur la maison de 900 euros à payer encore pendant cinq ans et un crédit révolving à la consommation de 180 euros par mois. Avec 2800 euros par mois de salaire et un montant total de 1620 euros de crédits, nous n’y arrivons plus et avons donc décidé de racheter nos crédits pour les étaler.

Nous avons démarché les banques et différents organismes de prêts qui pouvaient éventuellement restructurer nos prêts afin de supprimer cette situation de surendettement. Tous les intervenants que nous avons vus, nous ont demandé une multitude de papiers justifiant de nos revenus, de nos dépenses, dettes sur plusieurs mois. Le langage a été unanime, ils pouvaient recalculer un montant unique avec une mensualité qui ne dépasserait pas 33% de nos revenus mais la durée allait être bien plus longue et la maison serait une fois de plus hypothéquée.

Nous avons eu plusieurs propositions avec des taux différents mais dont les mensualités, pour la même période, variaient d’au moins 70 euros par mois. Après quelques jours de réflexion, nous avons choisi d’emprunter un montant de 65000 euros pour tout couvrir. La durée est de 120 mois mais la mensualité tombe à 880 euros par mois assurance comprise. Nous avons du emprunter un petit peu plus que ce qu’il nous restait à payer car pour les banques, même dans ce cas, il faut savoir qu’il s’agit d’un remboursement anticipé. Il y avait donc un montant de 3% à payer en plus sur le solde du crédit de la maison. Aujourd’hui, ça va mieux et nos enfants pourront terminer leurs études.

Quelques liens pour ceux comme nous qui veulent réagir avant qu’il ne soit trop tard: Qu’est que le surendettement: http://surendettement.comprendrechoisir.com/comprendre/taux-endettement Un organisme de rachat de crédit qui nous a répondu rapidement: http://www.jequilibremonbudget.fr/