Comment choisir un ventilateur efficace ?

8
Partager :

Dans votre domicile comme sur votre lieu de travail, de l’air frais durant l’été fait toujours du bien. Qu’il s’agisse d’un ventilateur sur pied, un ventilateur à colonne, ou un ventilateur de plafond, ils ont tous pour objectif de vous assurer une bonne ventilation et de rafraîchir l’air de votre pièce. 

De la brumisation pour une qualité d’aisance à l’ionisation pour votre bien-être, il y a de nombreux avantages en optant pour cet appareil. Pour faire un choix d’excellence de ventilateur, découvrez dans les lignes suivantes le mode d’emploi et quelques recommandations.

A voir aussi : Les 4 critères de choix pour un bon matelas

Les variétés de ventilateurs qui existent

Afin de dénicher le meilleur ventilateur, il est important de connaître quelques particularités de ces appareils. En matière de ventilateur, nous distinguons trois catégories :

  • Les ventilateurs axiaux ;
  • Les ventilateurs centrifuges ;
  • Et les ventilateurs sans pales.

Les ventilateurs à pale appeler ventilateurs axiaux

Encore appelés ventilateurs axiaux, les ventilateurs à pales présentent des caractéristiques techniques des plus simples. L’hélice instantanément reliée sur l’axe du moteur, ce dernier exerce une force de rotation qui génère de l’air. Leur intensité se diversifie en watts (w) soit une puissance de 200 W pour les gros ventilateurs. Ils sont placés sur support ou sur pied. 

A lire en complément : Bien choisir en 2022 son rafraîchisseur d’air ?

Toutefois, ce même genre de mécanisme est mis en place pour les ventilateurs de plafond ou les gros ventilateurs communément connus sous le nom de brasseur d’air qui sont plus présents pour la plupart dans les ateliers ou les garages.

La dimension de l’hélice est changeante de plusieurs centimètres pour les ventilateurs de bureau sur support et près de 50 cm de diamètre pour les ventilateurs d’atelier ou brasseurs d’air. Habituellement, les ventilateurs à pales sont comparativement retentissants.

  • Ventilateur sur socle ou ventilateur de table : exceptionnels pour votre table de bureau et de salon, les ventilateurs nomades sont très admirés en raison de leur charge flexible.
  • Ventilateur sur pied : utilisables partout, les ventilateurs sur pied sont plus encombrants, mais rendent plus facile la possibilité d’orienter l’air sur une hauteur assez grande.
  • Ventilateur de plafond et ventilateur mural : les ventilateurs de plafond doivent être fermement fixés grâce à une perceuse et des chevilles. Ils doivent être connectés au réseau de distribution électrique du domicile.
  • Brasseur d’air : tout en acier, les brasseurs d’air sont robustes et conçus pour les grands volumes. Ils sont moins gênants et peuvent être installés par terre.

Les ventilateurs à colonnes encore appelés ventilateurs centrifuges

Dotés d’une roue qui produit de l’air, les ventilateurs centrifuges sont des ventilateurs industriels différents de ceux qui ont des hélices. Muni de pales, la roue fait une rotation dans un carter, ce qui permet de maitriser l’air qui est généré. Pour une illustration plus précise, il s’agit du système appliqué pour les ventilateurs à colonnes. Les ventilateurs centrifuges ou ventilateurs à colonnes sont aussi moins énergivores, car l’intensité utile au volume d’air transporté est mineure.

Préférable pour un cadre où le calme est de mise, le ventilateur à colonne est par contre limité lorsqu’il faut rafraîchir une grande pièce, pareil pour les ventilateurs de grandes capacités.

Que dire à propos des ventilateurs sans pale ?

Les ventilateurs sans pale sont une nouvelle génération de ventilateurs. Une nouvelle technologie très sophistiquée fabriquée par un remarquable constructeur d’aspirateurs sans sac anglais et qui est conçue de nos jours par plusieurs boites.

Très silencieux, les ventilateurs sans pale sont d’une grande efficacité s’agissant du volume d’air déplacé. Toutefois, ils sont plus coûteux à l’instar des autres catégories de ventilateurs.

Les indices à prendre en compte en voulant sélectionner un ventilateur approprié

Pour tous choix de ventilateur, il n’y a pas d’inquiétude à se faire quand on se pose les bonnes questions. Posez-vous des questions à l’avance pour faire un choix judicieux.

Faites le choix d’un ventilateur en fonction du cadre de son utilisation

Le style de ventilateur varie sur la base du cadre que vous désirez refroidir tel que :

  • Pour votre bureau, un petit ventilateur sur socle de faible intensité est le meilleur choix ;
  • Dans votre salon, ou une salle de grande capacité, un ventilateur sur pied c’est-à-dire qui peut être déplacé ;
  • Pour votre chambre, un ventilateur sur colonne vous facilite le refroidissement du cadre dans un calme unique. 

Le choix important du flux d’air pour son ventilateur

Branché à la puissance du ventilateur, le flux d’air produit est un critère nécessaire dont il faut tenir compte pour s’assurer que le ventilateur de votre préférence est performant. Le flux d’air du ventilateur se mesure en mètres cubes par heure (m3/h) ou en mètres cubes par minute (m3/mn). Ainsi :

  • Pour petit ventilateur sur support de bureau, un flux de 15 m3/mn est acceptable ;
  • Pour un séjour de 30 m² par contre, calibrez de préférence sur un flux de 150 m3/mn pour que la ventilation soit puissante ;
  • Dans le cas d’un atelier, vous pouvez découvrir des brasseurs d’air variant de 350 voire 400 m3/mn.

Tenir compte du bruit émis par le ventilateur

Quel que soit le style, un ventilateur est toujours un peu bruyant. Une ventilation quasiment calme est inexistante. Prêtez attention au bourdonnement créé par le ventilateur, car sur la base de vos exigences ceci peut s’avérer désagréable. Prendre de l’air frais dans un boucan tonitruant ne relève pas d’un grand confort. Si vous avez le souhait de refroidir une pièce, les ventilateurs sur colonne sont préférables parce qu’ils sont définitivement moins bruyants. 

Cependant, tous les ventilateurs ne se valent pas, ce qui nécessite une lecture judicieuse des descriptions techniques. Le vacarme produit se mesure en décibels (dB). Ainsi, pour ventiler une pièce, un ventilateur de 40 dB est le seuil maximum. Toutefois, il faut noter qu’un dépassement de 60 dB, dans un cadre de vie comme un salon, cuisine, et autres n’est pas idéal.

Les diverses possibilités de confort

Vous pouvez choisir un ventilateur en misant sur les options :

L’option Programmation de l’appareil

Cela consiste à choisir la durée d’opération ou un départ différé. Très pratique, elle permet ainsi de refroidir votre chambre à votre arrivée sans abandonner le ventilateur allumé pendant toute une soirée.

À propos de la télécommande du ventilateur

Une télécommande est facile d’usage et réduit vos mouvements. Hormis la liberté d’allumer et d’éteindre le ventilateur, la télécommande vous offre l’option de régler la vitesse de la soufflerie.       

Que dire de la vitesse de soufflerie ?

Pour ce qui est de la modulation d’intensité, la grande partie des ventilateurs insère divers modes de soufflerie entre une vitesse de 1 à 3. Nécessaire pour ajuster la ventilation à la température ambiante.

En savoir plus sur l’oscillation du ventilateur

Pour une bonne distribution de l’air, l’oscillation de la tête du ventilateur est essentielle. Toutefois, la plupart des ventilateurs oscillent sur 180° pendant que d’autres ont une oscillation sur 360°.

Le choix du meilleur ventilateur passe par la prise en compte de plusieurs paramètres. Afin de le réussir, n’hésitez pas à établir vos préférences au préalable et à miser sur les différents points évoqués plus haut.

Partager :