Comment appliquer la formule de Blondel ?

58
Partager :

La formule blondel est une mesure pour évaluer le confort d’utilisation d’un escalier.

A lire en complément : Quelle est le risque de construire une piscine sans autorisation ?

Genèse de la Formule de Blondel

En 1675, François Blondel (architecte français) s’interroge sur la question du calcul de l’escalier dans son cours d’architecture. Il mesure ensuite le terrain de jeu, à savoir la distance croisée lors d’une marche normale sur un plancher horizontal.

A lire aussi : Comment faire un terrassement sur un terrain en pente ?

Il a ensuite constaté que « chaque fois que vous augmentez d’un pouce, la valeur de la partie horizontale est réduite de deux pouces, et la somme du double de la hauteur de la marche et de son tour doit rester constante et être de deux pieds ».

Le principe de la formule de Blondel est né !

Loi de Blondel

Le principe directeur de la formule est d’appliquer à la conception de l’escalier le respect d’un rapport ergonomique entre la hauteur et la marche ronde.

C’ est ainsi que nous abordons nous l’entrejambe naturelle sur un terrain plat.

La pente d’escalade est ergonomique et l’effort est moindre.

En pratique, le calcul est le suivant : 2 hauteurs de marche 1 tour = une valeur comprise entre 60 et 64 cm.

Si ce rapport n’est pas observé, monter les escaliers sera plus ou moins désagréable.

Calcul d’un escalier confortable à Blondel

Prenez la chute d’un escalier en un rien de temps avec une hauteur de marche de 18 cm et un tour de 26 cm.

La valeur déterminée en appliquant la formule de blonder est : 18 18 26 = 62 cm. Résultat : l’escalier approchera le plus grand confort possible. L’utilisateur a alors une pente dont la montée correspond à son pas naturel !

Prenez un autre cas où nous aurons une hauteur de marche de 18 cm, mais un tour de 15 cm = 18 18 15 = 51 cm

L’ escalier aurait une pente excessive, proche de celle d’une échelle. Cela ne favorise pas une étape naturelle. Il serait assez raide et ardu de grimper… sans parler de la descente de sécurité !

Inversement, si nous avions des marches de 10 cm et un tour de 30 cm, par exemple, nous obtiendrions un escalier très « plat », qui, cependant, n’est pas pratique à utiliser. En fait, ce rapport favorise la longueur du tour, il forcerait à prolonger la jambe excessivement, donc contre nature… Pour plus d’informations, consultez cet article.

Notre article sur la façon de construire un escalier confortable vous apportera d’autres éléments à votre escalier au succès !

Partager :