Quelles solutions pour naturelles pour filtrer l’eau du robinet ?

754
Partager :

L’eau de robinet délivrée par les circuits de distribution est conditionnée pour répondre à plus de 63 paramètres de potabilité. Ainsi, avant de parvenir aux ménages, elle est traitée avec de nombreux produits. Malgré un processus de purification optimal, d’infimes traces de chlore, de calcaire, de pesticides, de nitrate ou encore de plomb y sont encore présentes. Pour assainir naturellement votre eau, voici des solutions simples à adopter.

Le charbon actif

Le charbon est le filtre à eau naturel le plus reconnu et le plus utilisé au monde ! Bien entendu, il ne s’agit pas de n’importe quel charbon. Les essences les plus efficaces pour l’objectif de filtrage, ce sont le chêne (charbon binchotan) et le bambou (takesumi).

A lire aussi : Quel type de toiture choisir pour sa maison ?

L’action du filtre

Transformés en charbon actif, ils altèrent positivement l’odeur et le goût de l’eau du robinet. Si votre source d’hydratation dégage des effluves de chlore ou de calcaire, c’est le filtre qu’il vous faut. Grâce à un processus de transformation japonais vieux de plusieurs centaines d’années, le bois cuit, est dépourvu du goudron qui le compose. C’est ainsi que ce filtre naturel peut avoir une telle capacité d’absorption. Au niveau moléculaire, les impuretés et bactéries résiduelles sont totalement bloquées par l’action du charbon.

Utilisation

Pour l’utilisation, intégrez le charbon actif (souvent commercialisé sous forme de bâtonnet) dans une bouteille ou une carafe d’eau, de préférence en verre. L’inox (en gourde ou bouteille) est un matériel recommandé également. L’important est d’éviter le plus possible l’utilisation de contenant en plastique. Laissez le charbon agir durant 4 à 5 heures en moyenne et durant 24 heures si possible, afin d’optimiser l’assainissement. Le filtre est réutilisable pendant six mois. Quant aux mesures, vous pouvez filtrer 1 litre d’eau avec 50 g de charbon qui équivalent à 2 bâtonnets du commerce.

A lire en complément : Tout savoir sur le choix des portes-fenêtres en PVC

La qualité

Lorsque vous achetez du Binchotan assurez-vous qu’il soit certifié pour ne pas vous faire arnaquer. En effet, ce charbon coûte relativement cher sur le marché à cause de la rareté du bois utilisé pour sa fabrication. Vous devez donc vérifier la présence d’un autocollant d’homologation de couleur jaune bordé de blanc sur l’emballage de votre charbon.                                         

Comment regénérer le binchotan ? 

Pour régénérer le binchotan, il faut utiliser une méthode thermique. Voici les étapes de base pour la régénération :

  1. Nettoyage : commencez par bien laver le charbon Binchotan à l’eau courante pour enlever toute saleté ou débris.
  2. Cuisson : placez ensuite le Binchotan dans une casserole remplie d’eau et portez à ébullition. Laissez bouillir pendant environ 10 à 15 minutes. Cette étape permet de « nettoyer » le charbon en profondeur, car la chaleur élimine les impuretés piégées dans les pores du charbon.
  3. Séchage au soleil : une fois que vous avez bouilli le Binchotan, il est important de le laisser sécher complètement. L’idéal est de le laisser sécher au soleil pendant quelques heures. Cela aide à ouvrir les pores du charbon, facilitant ainsi l’élimination des impuretés lors du processus de régénération.

Après avoir suivi ces étapes, votre binchotan devrait être régénéré et prêt à être réutilisé. Cependant, il est important de noter que même si le binchotan peut être régénéré, son efficacité diminuera avec le temps. Après plusieurs cycles de régénération, il est donc recommandé de le remplacer par un nouveau.

Partager :