Isoler ses murs pour vivre plus paisiblement

1431
Partager :

MT : Isolation phonique mur : En finir avec les nuisances sonores

MD : Isolation phonique mur : Dans le cadre d’une maison mitoyenne, les nuisances sonores peuvent être pénibles au quotidien.

A lire en complément : Punaises de lit : tout savoir sur les techniques de détection professionnelles

Que ceux et celles qui n’ont jamais vécu une incommodité liée aux habitations mitoyennes nous jettent la première pierre ! Les nuisances sonores peuvent être multiples, si bien qu’il est important de devoir s’en protéger. Parmi les solutions les plus prisées pour profiter d’une correction acoustique, il y a l’isolation des murs. Mais comment faire et qu’elles sont les conseils à suivre ?

La nécessité de mettre en place des isolants phoniques sur les murs mitoyens

L’isolation acoustique d’un mur mitoyen n’est pas toujours la première solution qui nous vient en tête lorsqu’il s’agit de lutter contre le bruit. Pourtant pour améliorer son confort de vie, cette opération semble être conseillée, surtout dans ces cas précis :

A lire également : Guide des dimensions standard pour les huisseries de porte

  • Si votre voisinage est trop
    bruyant ;
  • Si vous désirez agencer un
    studio d’enregistrement ;
  • Si vous vivez dans une rue très
    fréquentée ;
  • Si vous êtes particulièrement
    sensible aux ondes sonores.

En faisant appel à un acousticien, il pourra vous aider à entamer des travaux d’isolation efficaces pour éviter la propagation du bruit. Lire cet article pour plus d’informations !

Les 3 solutions les plus privilégiées pour lutter contre les bruits extérieurs et intérieurs

Appliquer une peinture anti-bruit

En termes d’affaiblissement acoustique, la peinture anti-bruit n’est certes pas la solution la plus prisée, pourtant elle s’avère être assez efficace dans le cadre de l’isolation phonique mur.

En effet, cette peinture acoustique dispose de micro-billes permettant de réduire les bruits d’impacts ou les bruits aériens. Vous pouvez l’utiliser en couche primaire ou en couche de finition.

Simple à mettre en place, elle participe aussi à la décoration de votre espace intérieur. En plus, elle peut facilement être nettoyée sans pour autant altérer ses performances.

Le panneau sandwich

Le panneau sandwich vous permettra de bénéficier d’une bonne isolation phonique. Il est composé d’une couche isolante en mousse polyuréthane entre ses deux faces. On peut l’utiliser aussi bien pour décorer ses murs que pour avoir une excellente isolation thermique et phonique. Toutefois, son installation requiert une réduction de la surface habitable !

Le doublage sur ossature métallique

C’est sans aucun doute la technique la plus utilisée pour isoler ses murs. Le doublage sur ossature métallique permet :

  • D’éviter les déperditions
    de chaleur ;
  • Un affaiblissement des bruits
    et une meilleure insonorisation.

Ce procédé requiert au moins 10 cm d’épaisseur. Dans tous les cas, le professionnel se chargera d’installer l’ossature métallique devant le mur mitoyen puis de poser une cloison en panneaux de fibres-gypse sur le dessus. Il faudra ensuite rembourrer l’espace vide par le biais d’un isolant acoustique et utiliser un enduit à joint pour fixer le tout.

Le meilleur isolant à choisir pour un mur mitoyen

La laine de roche est le premier isolant le plus utilisé. Elle permet une bonne isolation phonique et thermique, et est non-inflammable. La laine de verre assure aussi une bonne isolation, mais plus contre les bruits aériens. En plus, elle a l’avantage d’être imputrescible.

Il vous sera possible de choisir la laine minérale, offrant une longue durée de vie ou encore le liège expansé. Toutefois, ces deux solutions sont très coûteuses.

Des solutions qui peuvent aussi marcher sont la mousse en polyuréthane ou encore le panneau isolant sous vide.

Solliciter l’aide d’un professionnel pour la pose de matériaux isolants

L’isolation phonique des murs n’est pas une étape à prendre à la légère sauf si vous désirez peindre avec une peinture anti-bruit ou poser des panneaux sandwichs.

Une isolation des murs mal installée ne vous servira à rien. Il est donc impératif de faire appel à un acousticien certifié RGE afin de mener à bien l’isolation phonique et ce, dans le respect total de la règlementation acoustique.

Avant de débuter, il effectuera un diagnostic de performances acoustiques afin de vous proposer les solutions adaptées.

Les avantages d’une bonne isolation thermique pour votre confort et vos économies d’énergie

En plus de l’isolation phonique, vous ne devez pas négliger l’isolation thermique des murs. Cette dernière permet d’améliorer considérablement le confort thermique à l’intérieur de votre logement tout en réduisant vos factures énergétiques. Effectivement, une bonne isolation thermique vous permettra de maintenir une température ambiante stable et agréable, été comme hiver.

L’isolation thermique peut se faire par différentes techniques telles que la pose d’un isolant extérieur ou intérieur selon les cas. Il est aussi possible d’utiliser des matériaux isolants innovants qui allient efficacité et respect environnemental tels que les panneaux en liège ou encore ceux en fibres végétales.

L’avantage principal d’une bonne isolation thermique réside dans sa capacité à limiter les perturbations climatiques susceptibles de nuire au bien-être quotidien. Insuffler un air purifié dans son domicile n’est plus chose compliquée avec ce type d’installation :

• Votre maison restera fraîche pendant l’été sans avoir besoin de recourir excessivement aux systèmes de climatisation coûteux et peu écologiques,
• Même durant la saison froide, vous pourrez rester au chaud sans être obligé constamment d’allumer le chauffage coûteux,
• Une économie notable sur vos factures énergétiques sera effective.

On peut dire qu’une bonne isolation apporte aussi bien du confort que des économies à long terme !

Comment évaluer la performance acoustique d’un isolant pour faire le bon choix

Il faut bien choisir son isolant phonique pour garantir une performance acoustique optimale. Effectivement, tous les matériaux isolants ne présentent pas la même efficacité en termes d’isolation phonique.

Pour faire le bon choix et évaluer la performance acoustique d’un matériau, il faut se référer à différents critères :
• La densité du matériau : plus elle est élevée, plus l’isolation sera performante,
• L’épaisseur : plus elle est capitale, meilleure sera l’efficacité acoustique,
• Le coefficient d’affaiblissement (Rw) qui mesure le pouvoir isolant face aux bruits aériens. Plus ce coefficient est élevé, moins le bruit passe dans la pièce.

Il existe aussi des normes que doivent respecter les matériaux comme le DnT,A ou DnTA,tr qui renseignent sur l’affaiblissement global obtenu par un système constructif complet comprenant notamment les murs et les huisseries.

Si vous avez des questions sur quel type d’isolant utiliser pour votre projet spécifique ou si vous souhaitez avoir une estimation professionnelle concernant les coûts associés à vos besoins en isolation thermique/phonétique, n’hésitez pas à contacter un professionnel ! Les experts sont là pour vous aider à prendre la bonne décision et s’assurer que votre investissement soit rentable sur le long terme.

Assurer une bonne isolation thermique et phonique contribue largement au confort et au bien-être de chacun. Il faut des matériaux isolants de qualité pour garantir une performance maximale en termes d’isolation phonique et thermique.

Partager :